A+ A A-

Edito de Juillet-Août 2018

Ce temps, Seigneur, je veux le vivre avec toi !

Voici le moment que l'on dit des « vacances »,

celui des congés payés et des écoles qui restent fermées.

Peut-être partirai-je me reposer ailleurs,

ou peut-être, au contraire, resterai-je chez moi ?

Dans tous les cas, Seigneur, ce temps je veux le vivre avec toi !

 

J'ai trop couru cette année. Je me suis trop battu avec le temps.

En bien des instants, j'ai eu conscience de ne plus m'appartenir,

et de n'appartenir finalement à personne.

Je me suis senti souvent « mangé », « dévoré », mais rarement librement donné.

Seigneur ! aide-moi à me retrouver, et à te retrouver par la même occasion!

 

Il est beau le monde que tu as créé, ô Mon Dieu !

Je veux pouvoir m'arrêter pour mieux le contempler.

Je veux écouter chanter les oiseaux et me rassasier du spectacle des fleurs.

Je veux pouvoir boire l'eau des sources, et laisser la brise du soir me caresser le visage.

Lire les signes de ta présence, Seigneur, dans tout ce qui vit !

 

Nul besoin, pour cela, de parcourir beaucoup de kilomètres, même si ce n'est pas interdit.

Point de nécessité de dépenser beaucoup d'argent, surtout si mes ressources sont modestes.

Aucune obligation à rechercher les lieux les plus huppés et les plus renommés.

Pas d'injonction à faire la course aux activités.

Simplement pouvoir me poser, Seigneur, et prendre refuge en toi !

 

Entrer dans une église, juste pour pouvoir te dire que je t'aime.

Au pied de l'autel, déposer mes fardeaux.

Dans le silence, t'entendre me parler.

Dans la pénombre, laisser mon cœur s'ouvrir aux intentions du monde.

Accueillir simplement ta Paix, ta Force, ta Joie, Seigneur !

 

Dormir, dormir, en rêvant de toi.

Ne rien faire, comme toi au septième jour de la Création.

Ou bien prendre le temps de visiter et celui de recevoir.

Partager le pain de l'amitié et les rires des bienheureux.

Être vraiment en vacances, Seigneur, mais avec toi !

                                                                                                                      Christian Delorme