Repas paroissial du 27 novembre 2008

« C’est toi, Seigneur, notre joie », chant d’entrée choisi par le Père Michel Naffah pour le repas paroissial de Saint Romain, évoque bien le climat de cette soirée amicale du 27 novembre à la Salle Gineste. Cinquante-cinq inscrits, près de soixante-dix personnes présentes, c’est le miracle de la multiplication des convives… « C’est toi, Seigneur, qui nous unis dans ton amour », louange entonnée avant les agapes, définit l’esprit de ce moment festif auquel participent aussi des représentants de Saint Côme et Saint Damien, dont Monsieur Côme Tollet, Premier Adjoint de Monsieur le Député-Maire de Caluire.

Album photo  : cliquer sur une photo puis sur flêche noire pour démarrer le diaporama.

Après avoir affronté à l’extérieur le degré zéro des températures, les paroissiens sont invités dès l’entrée à goûter au degré douze (et plus…) des vins et apéritifs, histoire de se ravigoter le corps, mais surtout de s’échauffer l’esprit afin de faire monter le thermomètre de la bonne humeur.

Après l’envolée lyrique de notre pasteur et les exploits vocaux de la chorale improvisée, le plus agréable est encore à venir : succomber au péché de gourmandise avec l’absolution anticipée du Père Michel qui, dans ce domaine, a autant à se faire pardonner que ses paroissiens.

Une « pause pub » pour annoncer les moments forts du 8 décembre, et les pâtés, les quiches, la charcuterie, les fromages sont détrônés par les cakes, gâteaux au chocolat, les tartes en tous genres et les fruits, tandis que certains personnages recyclés en cavistes continuent d’exercer leur art, au grand bonheur de paroissiens qui s’imaginent volontiers aux noces de Cana…

Remercier le Seigneur et louer la Vierge Marie sont alors bien justifiés pour conclure cette belle fête de famille, ce joyeux moment de partage et d’amitié rassemblant jeunes d’aujourd’hui et d’hier dans ce jardin d’Éden dont les frimousses des enfants sont les plus jolies fleurs.