Edito Janvier 2012

Le premier janvier, nous célébrons « Marie Mère de Dieu ». Elle qui «pierre_willermoz gardait tous ces événements dans son cœur ». Mes vœux pour cette année : qu'à la suite de Marie nous gardions confiance au profond de nos cœurs.

Dans la vie de Marie, j'admire son réalisme. Elle accepte d'accueillir Jésus, mais ne reste pas fermée sur elle, elle court aider sa cousine Élisabeth. Elle ne demande aucune faveur, mais va accoucher dans une mangeoire. Elle suit Joseph pour fuir Hérode qui persécute les enfants. Et j'ose me l'imaginer maman pour Jésus, lui donnant sa tendresse, le protégeant, le soignant, l'éduquant comme font la plupart des mamans. Elle a du lui apprendre à lire, elle a prié avec lui. Elle a joué son rôle de maman, au jour le jour, confiante dans la mission de son Fils.

 

Puis elle l'a vu partir, elle a entendu des louanges sur lui, puis des critiques, des calomnies et enfin la mise à mort, mais chaque fois elle gardait la promesse de Dieu au fond de son cœur.

Que cette année nous trouve confiants dans nos tâches quotidiennes. Que nous sachions, humblement être « présents » à tous ceux qui comptent sur nous. Que le découragement ne nous envahisse pas devant les déceptions que nous pourrons vivre, les souffrances vécues et partagées. Que dans les moments de joie nous gardions nos cœurs ouverts aux autres et au Seigneur. Que face aux guerres, à l'injustice, à la famine dans le monde, nous prenions notre part pour lutter avec d'autres et vivre l'Espérance « folle » que nous donne l'Esprit du Seigneur.

A la suite de Marie, nous te prions Seigneur :

Donne nous de dire « oui » à notre vocation.

Que nos cœurs se « souviennent » : Ton Fils est parmi nous ;

Nous appuyant sur lui, nous pourrons donner vie.

Dans notre quotidien, ceux que tu nous confies

pourront garder confiance et se sentir aimés.

Nos rencontres, nos paroles seront source de paix.

Ta promesse d'amour est valable pour tous.

Donne nous d'élargir notre présence au monde,

en prenant humblement notre part, avec d'autres,

pour construire ton royaume de justice et de paix.

Pierre Willermoz