Edito de Novembre 2011

pierre_willermozL'évangile des vierges insensées nous dit surtout que nous ne pouvons pas tout partager avec les autres. Il y a en chacun de nous ce que je nommerais l'incommunicable : notre être profond et, au niveau de la foi, notre rencontre avec la lumière du Christ qui reste personnelle, même si nous essayons d'en témoigner et d'inviter d'autres à la vivre. J'insisterais sur le fait que nous avons à garder nos lampes allumées.

 

Dans ce mois de novembre qui nous situe entre la rentrée et les temps de l'Avent et de Noël, nous faisons le bilan de nos désirs de début d'année et ce que nous vivons maintenant. Bien sûr, il y a des avancées dans les projets que nous avions, mais n'oublions pas la patience.

Pour ce qui est de la paroisse, il y a eu le renouvellement de certaines équipes ; nous rêvions d'un plus grand nombre d'enfants au catéchisme, de nouvelles personnes à la liturgie, d'élan missionnaire etc…

« Tiens ta lampe allumée » nous dit le Seigneur.

Au sein de nos lenteurs, de nos déceptions, de nos échecs, de nos limites et de nos fautes, l'Esprit du Seigneur continue d'œuvrer. Que notre Espérance soit en Lui et non seulement en nos efforts.

Avec Lui, nourris de la prière, continuons de nous convertir, d'essayer de mieux servir nos frères et l'Église. Vivons l'Espérance au quotidien.

Rendons grâce pour tous les germes du Royaume que nous percevons.


Seigneur, à chaque instant, fais de nous des veilleurs.

Tu es «à notre service». Tu nous donnes ton Esprit !

Comment te remercier ? Donne nous qu'humblement,

nous sachions te louer et puissions te servir.

Au cœur de notre vie, dans ses joies et ses peines,

ses élans, ses lenteurs, donne nous ta patience !

Nous poursuivrons ta route au service de nos frères,

confiants dans ton amour, unis à ton Esprit.


Pierre Willermoz