Edito d'Octobre 2011

vigneDans ce monde, qui est la vigne du Seigneur, nous cherchons d’abord des fruits pour nous. Il est si facile d’oublier le partage et le souci des plus pauvres et d’agir en égoïste. C'est le règne du chacun pour soi.

Au temps de l'ancienne alliance, Dieu envoyait des prophètes pour rappeler le sens de l'alliance, certains étaient persécutés, d'autres tués. De nos jours de nombreuses voix s’élèvent pour nous proposer de vivre autrement la mondialisation, d’aller vers une économie de partage et de respecter la nature.

De nombreuses associations, chrétiennes ou non, essayent de nous mobiliser pour avancer vers plus de justice. Elles sont peu suivies, peu écoutées et dans certains pays des personnes sont assassinées, car elles s’opposent à l’injuste enrichissement de certains. C’est le signe que l'argent est devenu notre idole et que nous le faisons passer avant le respect et le service des hommes.

Pourtant Dieu a envoyé son Fils Jésus pour nous révéler son amour pour les hommes. Jésus a été mis à mort, mais Dieu son père l'a ressuscité. Il veut inscrire au cœur de notre human

ité une force de vie et d'espérance que rien ne peut détruire. Plongés dans ce dynamisme dès notre baptême, nous sommes appelés par Dieu à vivre et soutenir le chemin montré par le Christ ; chemin des Béatitudes : « ce que vous avez fait aux plus petits, c'est à moi que vous l'avez fait».

Rendons grâce pour la grandeur de l'Amour du Père, découvrons-le dans le partage de sa Parole et n'oublions pas qu’elle nous est donnée pour que

pierre_willermoz

nous la mettions en pratique.

Pierre Willermoz