Janvier 2009 : Que cette année 2009 soit une année de bonheur, de joie et de paix

Marie, Mère de Dieu

« Marie, Mère de Dieu », fête instaurée et célébrée dans l’Église, à Rome depuis le 7ème siècle dans l’octave de Noël, c’est-à-dire le 1er janvier… Mère de Dieu, le plus beau nom que l’Église a trouvé pour qualifier Marie. Dans les évangiles, elle est appelée « Mère de Jésus », et sous l’impulsion du Saint Esprit, dès avant la naissance de son fils, Élisabeth, sa cousine, l’appelle « la Mère de mon Seigneur ».

En effet, celui qu’elle a conçu de l’Esprit Saint, et qui est devenu son fils selon la chair, n’est autre que le Fils éternel du Père, la 2ème personne de la sainte trinité… Oui, c’est en Marie que Dieu s’est fait homme, que le Verbe s’est fait chair. C’est par elle que Dieu habite parmi nous... L’Emmanuel... Voilà le Mystère de l’Incarnation que nous sommes appelés à méditer tout le long de notre vie.

Marie, Mère de Dieu, la mère de Jésus le Seigneur, et en même temps notre mère, puisqu’elle est la mère de Jésus l’homme, notre frère en humanité.

En ce début d’année 2009, méditons tout cela, ce grand Mystère de la Foi… En ce début d’année, Marie nous te le demandons, intercède auprès de ton fils Jésus comme tu l’as fait aux noces de Cana, pour que cette année 2009 soit une année de bonheur, de joie et de Paix… Demande à ton fils que notre monde où nous vivons soit plus juste envers ceux qui souffrent de la pauvreté, de la maladie et du manque de liberté… Oui, Marie, Mère de Dieu et notre mère, que durant cette année 2009, le Seigneur nous bénisse. Qu’il nous garde et qu’il fasse rayonner son visage. Qu’il nous prenne en Grâce et qu’il nous apporte la Paix.

Bonne Année 2009

Père Michel Naffah.

Sainte Marie, Mère de Dieu, tu as donné au monde la vraie lumière, Jésus, ton fils, Fils de Dieu.Tu t’es abandonnée complètement à l’appel de Dieu et tu es devenue ainsi la source de la bonté qui jaillit de lui. Montre-nous Jésus. Guide-nous vers lui. Enseigne-nous à le connaître et à l’aimer, afin que nous puissions, nous aussi, devenir capables d’un amour vrai et être sources d’eau vive au milieu d’un monde assoiffé.

Benoît XVI, Deus caritas est, décembre 2005.